Entre-Deux-Guiers (mais sans scanner)

Ou : de la numérisation de diapositive à l’aide d’un objectif macro, mais sans système fiable permettant d’assurer un parfait parallélisme entre le plan de la diapo et celui du capteur de l’appareil.

Dans ces conditions de prises de vue à la va-vite, le problème de focalisation devient très vite pénalisant sur les bords, vue la très faible profondeur de champ en macro lorsque l’on est au rapport 1:1. Il en résulte de belles zones floutées (voir l’image en grand), qui donnent un effet de bascule, pas forcément désagréable d’ailleurs ! Mais rédhibitoire vis-à-vis d’une volonté de numérisation pour archivage… La prochaine fois je ferai mieux avec un pied !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *