En France, 100 % d’électricité renouvelable n’est pas plus coûteux que le nucléaire

En France, 100 % d’électricité renouvelable n’est pas plus coûteux que le nucléaire.

… et c’est une étude de l’ADEME, organisme public, qui le dit — et qui ne tombe peut-être pas au bon moment pour la négociation devant les députés de la loi de transition énergétique. Les conclusions ne seraient pas si éloignées de celles de l’association Negawatt, qui s’attache elle toutefois à proposer un scénario comprenant l’ensemble de la dépense énergétique (voir sa tribune sur le sujet).

Ce rapport est commandité par l’ADEME, mais réalisé par des entreprise privées, majoritairement Artelys et Energies Demain. On trouve aussi un laboratoire commun Mines Paritech et Armines. Chose intéressante, on peut difficilement reprocher à ce rapport d’être le fait de quelques activistes alter-écolo, puisque selon les dires des auteurs dans en préambule, « dans un objectif de robustesse et de solidité scientifique, les hypothèses, méthodologies et résultats ont été confrontés à un comité scientifique constitué d’experts nationaux et internationaux du domaine de l’énergie, à la fois industriels et académiques » : RTE (la filiale de transport d’électricité d’EDF – ndlr), l’Agence internationale de l’énergie, l’Iddri (le centre de recherche de Sciences Po), Météo France, SRU et Total.

Comme dans le cas du rapport Négawatt, les calculs sont faits pour permettre d’ajuster la production à la demande d’électricité 24h/24, tous les jours de l’année. Il ne s’agit pas d’un calcul global sur une moyenne de production annuelle.

Outre l’article du Monde, qui fait lui-même référence à un article détaillé de Médiapart, les plus volontaires iront chercher directement le rapport, disponible sur le site de l’ADEME.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *